Ciao sécheresse !

De Bob à Quenelle : «Ne t’inquiète pas, avec la pluie, l’herbe devrait reverdir un peu..»

La sécheresse qui s’est installée chez nous vers le 20 juin semble enfin prendre des congés. On aura donc vécu plus de 4 mois très chauds, très lumineux et très secs. Les quelques épisodes orageux de l’été sont presque toujours passés au large et il nous a fallu arroser en permanence. Le bilan provisoire de cette (longue) séquence est malgré tout plutôt positif pour nous : partout où on a réussi à maintenir le sol humide, les rendements ont été bons et même les cultures implantées tardivement ont fini par décoller – on pense aux choux-fleurs et aux brocolis qu’on a plantés mi-août et qui nous font la surprise de nous offrir de jolies fleurs. Par contre, là où l’arrosage était insuffisant et que les sols étaient un peu trop enherbés (maudite potentille !), les cultures sont à la peine : les betteraves, les céleris raves et les poireaux d’automne sont restés petits. Ne désespérons pas encore : si les températures remontent après la vague de pluie annoncée, alors il pourrait y avoir un dernier sursaut.

Sur cette planche, on a récolté en début de semaine les dernières tomates jaunes (les fameuses Earl of Edge Comb). Au printemps, on y récoltera des oignons nouveaux.

La semaine a été principalement consacrée à l’implantation des cultures sous serre pour l’hiver. La dernière série d’épinards est plantée, les oignons blancs aussi. Les planches de tomates sont désinstallées, désherbées et broyées. Pour les planches les plus « sales » (où les potentilles, les renoncules et/ou le liseron se sont le plus implantés), on ne tergiverse pas : on ouvre la paille et on retire toutes les adventices (à la main ou au sécateur). C’est très laborieux mais on est persuadés que ça nous fera gagner beaucoup de temps au printemps.

À la semaine prochaine !

Cliquez sur les photos ci-dessous pour les agrandir et lire les légendes.

Une pensée sur “Ciao sécheresse !”

  1. Je vois qu’il serait temps de mettre Ramsmouth au travail, depuis le temps qu’elle vous suit partout, elle doit connaître le boulot. Ça suffit bien de farnienter sur les épaules des travailleurs ! 😂😂😂😂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *