De la mâche dans les carottes

Mâches implantées au milieu des carottes de printemps

On a beau avoir dessiné un joli plan de culture, on arrive quand même à se retrouver avec des caisses de plants sur les bras, sans savoir où les mettre. Alors on improvise un peu et on en arrive à exploiter le moindre interstice pour densifier le plus possible nos planches de serre. Cette semaine, après avoir planté les mâches dans la serre n°1, il nous restait trois caisses de plants, qu’on a décidé d’installer dans les inter-rangs de notre semis de carottes. Les associations de culture, c’est quelque chose qu’on pratique sans vergogne depuis que nos sols n’ont plus besoin d’être travaillés entre deux plantations. L’année dernière, débordés par l’enthousiasme, on avait quand même eu quelques déconvenues : les fenouils implantés au milieu des épinards s’étaient fait ramasser par les limaces et les haricots semés au milieu des carottes avaient peu apprécié la récolte de ces dernières à la fourche-bêche…

Georges nous explique comment repérer de bons rameaux à greffer dans un pommier.

Mardi, on rend visite à Georges et Sébastien, deux amis de Fabrice qui se sont installés en 2012 en Saône-et-Loire pour y restaurer une ferme et y faire pousser des arbres fruitiers. On profite qu’une partie de leur grand verger est déjà productif pour y récupérer des greffons. Avec l’achat de porte-greffes, ce sont les premières étapes de l’installation de haie fruitières dans notre grande parcelle.

Il faut reconnaître que cet air frais septentrional nous apporte aussi une belle lumière !

Autres nouveautés de la semaine : on a planté 3 caisses de salade et on a semé des radis. Et on a même pris le temps de désherber nos carottes de printemps. Pourquoi tant de précipitation ? Parce que la météo a été finalement plutôt clémente et qu’on nous annonce une grosse vague de froid pour la quinzaine à venir. Les gelées sont déjà très fréquentes et ça nous empêche d’arroser convenablement : on a des doutes sur la levée des radis dans ces conditions… On se prépare à une semaine compliquée du point de vue climatique, où il va falloir profiter du moindre dégel pour récolter les poireaux, la mâche ou le mesclun et pour laver les carottes…

3 réponses sur “De la mâche dans les carottes”

  1. Bonjour,

    j’ai découvert votre blog en cherchant des maraîchers MSV dans ma région (pour voir s’il y en avait!). J’ai tout lu depuis le début et je veux vous remercier et vous féliciter pour ce blog très bien écrit et magnifiquement illustré. Grâce à vous il y a des légumes, des rainettes, des ânes et des chats dans mes journées de travail, merci!

    Je suis en Saône-et-Loire, pas très loin de vous (travail à Charolles et résidence dans le Brionnais au sud de Charolles), biologiste de formation, passionnée par la culture des légumes dans mon potager sans travail du sol, et donc très intéressée par les détails techniques que vous distillez au fil de vos messages (notamment sur le semis des carottes en sol vivant, qui m’ont posé des problèmes les dernières années!).

    Je fais aussi partie de l’association des Croqueurs de Pommes du Charolais-Brionnais. Et d’ailleurs, au sujet de vos haies fruitières, je suppose que vous connaissez ce monsieur :
    https://www.youtube.com/watch?v=ElWdUzETlYo
    Il a aussi une chaîne YouTube que je vous recommande chaleureusement.

    Bonne année 2019, plein de succès dans vos cultures!

    1. Bonjour Cécile !
      C’est vraiment sympa ton message ! Alors comme ça tu as tout lu ? Dans l’ordre chronologique ? Heureusement que le blog a à peine un an…
      Du coup, pour achever en beauté cette plongée dans notre quotidien laborieux, il faut absolument que tu viennes visiter le jardin ! On se tient à ta disposition le cas échéant ; tu peux nous écrire à contact@ecojardindesgrivauds.fr
      À bientôt,
      Denis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *