Et pendant ce temps-là, les tomates grossissent…

Amélie plante des courges

On s’est quittés un peu vite la semaine dernière et on a terminé notre article en lâchant un gros mot sans vous l’expliquer : wwoofeuse, avions-nous dit en parlant d’une certaine Amélie de passage aux Grivauds. Comme elle était encore là lundi et mardi, il est encore temps pour nous de nous rattraper. Le wwoofing (de l’anglais « World-Wide Opportunities on Organic Farms ») est une pratique répandue à travers le monde entier consistant à recevoir sur sa ferme (bio) des volontaires en échange du gîte et du couvert. Les wwoofers donnent un coup de main dans les cultures et découvrent le monde du maraîchage. Un site internet facilite les échanges entre les volontaires et les paysans et c’est comme ça qu’Amélie s’est retrouvée chez nous. Dans les deux derniers jours de son passage, elle nous a beaucoup aidés dans notre plantation de courges. Elle a aussi participé à un semis de betteraves en mottes. Énergique et curieuse, elle nous a bombardé de questions tout au long de ces quatre jours ! Et puis, de son côté, elle nous a parlé du jardin de ses parents et de ses allers et retours en Afrique. Un chouette échange ! Bref, Amélie, tu reviens quand tu veux !

Les poireaux d’été sont plantés !

Dans la deuxième partie de la semaine, on a terminé plusieurs chantiers urgents : la plantation de courges (il y en avait tout de même près de 450 à planter), la plantation des poireaux d’été et le semis de panais. Bref, on a turbiné !

Et pendant ce temps-là, les tomates grossissent, les fèves fleurissent, la deuxième série de pommes-de-terre nouvelles sort de la paille et les haricots commencent à grimper…

À la semaine prochaine !

Cliquez sur les photos pour les agrandir et pour lire les légendes.

Une pensée sur “Et pendant ce temps-là, les tomates grossissent…”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *