Graines d’été

Oui, ce sont bien des tomates qui ont germé dans cette terrine !

C’est dans le dégel de ce matin d’hiver, alors que le soleil encore timoré de février peine à faire fondre le givre qui recouvre notre serre à plants, que nous semons nos légumes d’été les plus attendus : aubergines, poivrons et … tomates ! En à peine 5 jours, les graines ont percé la fine couche de vermiculite et nous ont offert nos premiers cotylédons de solanacées de l’année !

Scellement dans le béton des 4 pieds d’angle de la future serre à plants

Au reste, passées deux premières matinées très fraîches, le reste de la semaine a été plutôt doux, nous permettant même, par moments, de travailler dehors sans nos lourds manteaux. Et dehors, notre chantier principal de la semaine a été la poursuite du montage de notre nouvelle serre à plants. En particulier, on a commencé à sceller dans du béton les pieds qui porteront les arceaux. On met les bouchées doubles pour réussir à terminer la serre avant que ça ne soit la crise du logement dans la pépinière…

Sandrine vient prêter main forte au semis de petits pois.

Pour terminer la semaine en beauté, on a semé notre première série de petits pois. Cette année, on se limite à seulement deux lignes en serre et on a prévu d’en semer aussi en plein champ, histoire d’étaler un peu plus la production. Et puis, on ne reproduit pas les erreurs de l’année dernière, où on avait semé les petits pois sur les bords de nos planches, rendant tout désherbage impossible entre les filets de palissage… La technique est simple : on ouvre un sillon à la pointe de la serfouette, on dépose les petits pois au fond et on recouvre de compost.

Signe que Fabrice devait déjà être fiévreux en début de semaine : il confond Ramsmouth avec une scarole !

À travailler au grand air toute l’année, on se croyait à l’abri de tout un tas de petites calamités médicales, comme la bonne vieille grippe hivernale. Pas de chance, la Nature est parfois la plus forte et Fabrice finira sa semaine au fond de son lit avec une fièvre de cheval… J’espère que les photos de cette semaine l’aideront à terrasser ce virus mesquin qui l’empêche de profiter de ces belles journées de fin d’hiver ! Du coup, c’est Sandrine qui viendra m’aider à terminer de semer les petits pois. L’occasion pour elle de constater que les poireaux perpétuels qu’elle avait fait hiverner dans notre serre à plants sont toujours vivants !

À la semaine prochaine !

Cliquez sur les photos ci-dessous pour les agrandir et lire les légendes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *