Enfin du mieux dans les cultures

Des haricots en préparation dans le plein champ, tout un symbole !

Deux semaines après la forte grêle qui nous a si sévèrement touchés, le jardin commence vraiment à retrouver le sourire ! Sur de nombreuses cultures, les feuilles abîmées sont remplacées par de nouvelles, les tiges cassées par des gourmands et les fruits impactés (courgettes, pâtissons) ont fait place à une nouvelle génération immaculée. Les haricots verts de plein champ sont en fleur, les haricots beurres s’élancent hardiment hors de leurs poquets, les betteraves et les céleris raves commencent à grossir, les fenouils bulbent et les poireaux d’été grandissent à vue d’œil. Côté salades, après avoir éliminé celles qui étaient trop avancées pour former un nouveau cœur, les séries suivantes prennent déjà le relais. Soyons clairs, on ne parle pas d’une reprise intégrale et sans conséquence de l’ensemble du champ mais la belle réactivité de nos plantes fait plaisir à voir et nous aide à poursuivre le travail !

Pauline et Bénédicte installent des ficelles pour la deuxième série de concombres.

D’ailleurs, côté travail, il y a des chantiers importants qui se terminent : les derniers poireaux sont en terre et les choux sont presque tous plantés. Côté choux, ce sont les brocolis, les choux fleurs et les choux kale qui nous ont beaucoup occupés cette semaine. À la manœuvre, on retrouve Pauline, notre vaillante stagiaire lycéenne, qui cède la place en fin de semaine à Ridha, qui fait un stage chez nous avant de se lancer dans une formation Bprea. Ridha nous confesse avoir beaucoup à apprendre mais son enthousiasme face à toutes les tâches qui lui sont confiées nous laisse à penser que le métier rentrera vite ! Mais finalement, la grosse surprise de la semaine, c’est notre nouvelle wwoofeuse : Bénédicte. Je (Denis) la croise pour la première fois mardi matin au petit déjeuner et c’est le choc : «zut, on se connaît, non» ? Et effectivement, il s’avère qu’on a chanté dans la même chorale à l’époque où j’habitais Aubervilliers ! Que le monde est petit… Bénédicte, c’est une wwoofeuse qui a déjà énormément pratiqué ; elle profite de sa retraite pour donner un coup de main à toutes les initiatives qui lui plaisent, grand jardin, exploitations maraîchères bio et même écovillage. Ses récits sont précieux et on reste captivés par son expérience. Et puis, il faut voir avec quelle énergie elle plante les choux, dans des conditions climatiques pourtant parfois éprouvantes ! Chapeau bas !

Une partie de notre stand sur le marché de Vichy

Dernière nouveauté de la semaine : nous avons enfin franchi le pas et nous allons au marché de Vichy toutes les semaines désormais ! On a estimé qu’on avait assez de marchandises et on a tenté notre chance. Les premières tomates cerise disparaissent à une vitesse hallucinante et nos clients ont fait honneur à ce petit évènement. Même les pâtissons sont partis comme des petits pains ! En somme une semaine vraiment positive ! En espérant que la canicule à venir et les orages qui suivront ne doucheront pas notre enthousiasme renaissant…

À la semaine prochaine !

2 réponses sur “Enfin du mieux dans les cultures”

  1. Ah ! Quelle joie de voir grâce à vos questionnements, vos essais, votre enthousiasme que la nature est réellement résiliente ! Ça fait un bien fou 👏👏👏
    Un vrai coup de foudre avec la fleur de poireau. Juste « Wouaouh ! »

  2. Heureuse de voir que la grêle n’a pas tout détruit et surtout n’a pas entamé votre enthousiasme…
    Bises à Bénédicte si elle est toujours là.
    Aline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *