Le haricot des Grivauds, troisième acte

Aux récoltes de vendredi, Fabrice, Jacqueline et Alain

Au départ, on avait un plan bien huilé pour satisfaire les envies de haricots tout en nous ménageant : il suffit d’en semer régulièrement de telle sorte que dès qu’une planche commence à donner des signes de faiblesse, une autre vienne la remplacer. En début d’été, on comptait sur nos haricots à rame (en serre). Malheureusement, les acariens s’en sont mêlés, et, favorisés par la canicule de juin, ils ont méthodiquement décimé toute la planche… Pour le relais, on comptait sur une planche de plein champ semée début juin : las, la grêle s’en est mêlée et le développement des plantes s’en est trouvé fortement perturbé. Bon an mal an, les pieds se sont refait une santé et finissent par donner leurs premiers haricots, au milieu d’une floraison très généreuse ! Du coup, on en profite pour en mettre une petite livre dans nos paniers d’Amap du mercredi et pour exposer fièrement la récolte de vendredi sur notre stand de Vichy ! Ensuite, la relève sera prise par une planche de haricots beurre semée juste après la grêle (comme pour conjurer le mauvais sort) puis par deux planches en serre (vert, beurre et haricots plats) qui donneront à la fin de la saison. Comme l’année dernière, en somme, on se ménage une belle montée en puissance : ce sera au moment où l’été tirera sa révérence qu’on fera nos plus belles récoltes !

«Avec un peu de chance, ils me prendront pour une tomate et ils m’emmèneront sur le marché de Vichy !»

Tiens, et qui trouve-t-on à la récolte des haricots ce vendredi ? Fabrice et … Jacqueline, ma mère. Et moi, de mon côté, je récolte les blettes, les choux et les carottes en compagnie d’Alain, mon père ! Ça n’est pas la première fois qu’on reçoit de la famille dans les champs et apprécie toujours ces petits coups de main qui nous allègent notre quotidien. Le monde des jardins est loin d’être étranger à nos deux familles et ça n’est pas vraiment un hasard que, l’un comme l’autre, nous ayons choisi de nous reconvertir vers le maraîchage… Jacqueline et Alain ont tenu à participer à la vente sur le marché de Vichy ce samedi. Hasard du calendrier, il s’avère que le stand a connu ce jour-là une de ses plus belles affluences. Il faut dire qu’on avait de quoi se la raconter sur notre stand : en plus de nos tomates et de nos haricots, on arborait fièrement un légume quelque peu inattendu en cette saison ; saurez-vous deviner lequel ?…

À la semaine prochaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *