On ne va pas vous raconter des salades !

Salades plantées fin-mars : quasiment aucune croissance en 2 mois !

La salade, aux Grivauds, c’est un peu un truc dont on est fiers. On en cultive en toute saison, en variant les formes et les couleurs. On les plante par centaines, toutes les deux semaines, même en hiver. C’est rare qu’on rate une série et nos rendements sont de plus en plus élevés, surtout pour les séries de printemps sous serre et les séries d’été en plein champ. Comment se fait-il que nous n’ayons pas de salades en ce moment ? Comment expliquer que nous n’ayons encore récolté aucune salade en plein champ ? L’année dernière à cette date, la salade, c’était quasiment la seule chose qui poussait dans notre champ. Cette année, tout le reste a démarré : pois, fèves, choux, blettes. Mais pas les salades. Comment expliquer un tel mystère ?

Dernières séries de printemps en plein champ (plantations de fin avril à mi-mai) ; ça démarre à peine !

Pour le comprendre, il faut se souvenir de notre façon d’implanter nos légumes. On procède généralement ainsi : on choisit une planche propre, on la recouvre de paille et on plante à travers. L’année dernière, c’était de cette façon qu’on avait implanté presque tous nos légumes au printemps, sauf … les salades ! La première plantation a eu lieu sur une planche où on a estimé qu’il restait suffisamment de paille de l’année passée pour ne pas en remettre une couche. Ce qui fait qu’au lieu de recevoir 15 cm de paille neuve, le sol n’avait été couvert que d’une fine couche de paille déjà passablement dégradée. Cette année, ce sont les fèves et les pois qui n’ont pas reçu de paille. Et les choux et les blettes sont cultivés sur bâche. Tout le reste a été installé sous serre (fenouils, betteraves, choux-fleurs, etc.). Vous me voyez venir, on a visiblement un problème avec les cultures sous paille au printemps.

Les pois mangetout n’ont pas été paillés cette année et … ça marche !

La paille, vous l’avez bien compris, est notre principal amendement aux Grivauds. Elle sert à la fois de couverture et de nourriture pour le sol. Cet apport de matière carbonée élève le taux d’humus des sols et permet aux vers de terre de proliférer. C’est un élément clé de la fertilité de notre jardin. Ajoutons qu’elle limite l’évaporation et qu’elle contribue à faire baisser la température autour des plantes, ce qui est appréciable en été ! Elle a néanmoins un défaut : elle ralentit le réchauffement des sols ! On s’en était déjà rendu compte et on savait qu’en matière de précocité, on est toujours en retard sur les collègues. Mais il y a pire : il y a des légumes qui ne démarreront pas du tout s’ils gardent les pieds dans le froid trop longtemps. C’est le cas des choux, des navets, des épinards et donc … des salades. Tout ça, ça n’est pas nouveau pour nous et c’est pour cela qu’on a investi dans deux nouvelles serres afin de mieux gérer l’intersaison. Ce qu’on découvre cette année, c’est qu’un paillage en plein champ peut être contre-productif jusqu’à début mai ! Cette leçon vaut bien une salade sans doute…

Pour ce qui est du résumé des chantiers de la semaine, vous trouverez ça dans la galerie. Par contre, j’aimerai partager une nouvelle plus triste avant qu’on se quitte. Je voulais vous annoncer la mort de Crevette, une de nos petites chattes de l’année dernière, écrasée sur la route. Crevette reçoit une petite sépulture dans notre jardin, au même titre que Vasco et Sigismonde, autres de nos mascottes que nous n’oublions pas. Histoire de finir de nous briser le cœur, j’ai découvert une autre victime sur la route en venant aux Grivauds ce matin : un magnifique hérisson. En cette période de dé-confinement, j’en appelle à la vigilance de tout un chacun ; roulons prudemment, surtout la nuit. Merci pour nos animaux domestiques et merci pour la faune sauvage.

À la semaine prochaine !

4 réponses sur “On ne va pas vous raconter des salades !”

  1. Bravo pour le travail!
    Par ailleurs, en lisant votre rubrique +avant,je note « ….vente à la ferme .. le samedi matin de 11h 30 à 12h 30….. »et ce,malgré le marché de Vichy?
    Merci de m’éclairer à ce sujet.

    Bon WE

    Jean Luc.

  2. Ahlalala… Que de souvenirs. L’année dernière à cette même période je faisais mon premier wwoofing en maraîchage chez vous ! Et je me rappelle parfaitement de la récolte des fraises, du palissage et de la taille des tomates,… 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *