Quand tes plants de tomate t’arrivent à l’épaule…

Forêt de plants de tomate

… c’est qu’il est temps de les planter 😉 On exagère à peine : nos caisses de plants ressemblent à de petites forêts miniatures. Certains y auraient même vu de mini-singes se promener de branches en branches mais on mettra ça sur le compte de la fatigue. Celle des maraîchers qui à la fin de chaque journée contemplent l’avancée de leur travail et l’ampleur de la tâche qui leur reste à accomplir.

La 5ème serre et ses 4 nouvelles buttes, prêtes à pailler

La préparation des planches pour les plantations des légumes d’été nous a occupés la majeure partie du temps cette semaine. Dans la nouvelle serre, on a fait le choix de reprendre le sol, afin de démarrer avec 4 belles buttes propres (il y en avait 5 précédemment, dont une très peu large). Dans la serre nº4, une nouvelle butte a été nettoyée, fertilisée et paillée : on devrait pouvoir y planter des tomates dès lundi.

Les pommes-de-terre traversent la paille.

Au rang des satisfactions de la semaine, il y a toutes ces cultures qui sortent enfin de la paille : les rangs d’oignon sont bien visibles, les fèves se fraient un chemin à travers les renoncules, les haricots se font une place au pied des carottes. Et les pommes-de-terre commencent à apparaître au milieu des blettes ! Ça devrait plaire aux parents de Denis qui ont courageusement élimé toutes les potentilles qui s’installaient sur cette planche !

À quoi on ajoute une plantation d’aubergines dans la serre nº3, de choux (blancs et rouges) en plein champ et quelques petits désherbages ici et là. Bref, ça turbine aux Grivauds !

2 réponses sur “Quand tes plants de tomate t’arrivent à l’épaule…”

  1. On notera la présence de Vasco, toujours sur la ferme… Il ne devrait pas être parti courir la gueuse, lui, avec les miaulements rauques qu’il fait ?! 🐈

    1. Tutut ! Le Vasco, il est toujours bien là et il s’est remis à nous faire des câlins ! Et puis, ses miaulements ne sont pas du tout rauques, hein, c’est pas un lion non plus 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *