Les choses sérieuses peuvent commencer

Des oignons bien au chaud sous leur filet anti-insectes. On commence à voir les rangs. On voit aussi que de nombreux grains de blé sont venus se mêler à la fête…

Aux Grivauds, le printemps se divise en deux parties. Deux parties qui ont des saveurs et des charmes différents. La première phase va de mi-mars à mi-avril. Elle concerne quelques gros chantiers laborieux : planter les oignons et les échalotes, semer les petits pois et les fèves, et produire les plants des légumes d’été (tomates, aubergines, courgettes, poivrons, haricots verts). Les chantiers oignons et fèves se sont terminés cette semaine. Ce sont donc 4 planches de 85 m qui ont été utilisées pour nos alliacées. Ce qui donne environ 9 000 bulbilles d’oignons, 2250 plants d’échalotes et 1600 mottes d’oignons rouges. Le genre de chantier où on est ravis d’être accompagnés par nos wwoofeur·euses… En fèves, on s’est contentés d’une vingtaine de mètres sur 2 rangs. On sait que c’est un légume assez clivant et qu’on n’en vend que quelques poignées à Vichy. La première série de betterave et la première série de persil sont aussi installées en serre. Nos courgettes commencent à émettre des fleurs, les pommes de terre sortent de la paille, les choux prennent leur envol : pour le moment, cette première séquence printanière se termine plutôt bien !

On est prêts pour rebâcher la serre 3 !

La deuxième séquence va principalement concerner l’installation des solanacées (tomates, aubergines et poivrons) sous serre. Le plant a un peu de retard mais, nous, on est prêts ! La première butte de tomates est déjà fertilisée, paillée et bâchée. Mais la semaine prochaine commencera surtout par un chantier spectaculaire : installer la nouvelle bâche de la serre 3. Vous vous en souvenez, la tempête Diego avait fait des dégâts dans cette serre, qui est désormais à ciel ouvert. Cette semaine, Fabrice a méthodiquement retiré la bâche déchirée et notre voisin éleveur a été contacté pour qu’il nous aide à monter la bâche au faîtage avec son manitou télescopique.

Histoire de couronner la fin de cette période, les pommiers ouvrent leurs fleurs et les premiers rossignols pétaradent leurs trilles à travers tout le jardin. Ajoutons à ça le retour de Nicolas et de ses improvisations délirantes, les gentilles taquineries de Claire et on a la sensation d’avoir passé une semaine joyeusement productive !

(Avant de voir la vidéo ci-dessous, il est recommandé d’avoir vu la première improvisation de Nicolas : ça se passe ici !)

À la semaine prochaine !

Une réponse sur “Les choses sérieuses peuvent commencer”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.