Coup de froid, coup de frein

Une météo sombre et froide : rien de tel qu’une bonne taille de haie pour se réchauffer !

Les choses ne se passent pas toujours comme prévu… Quand on planifie une culture, on s’appuie sur des données moyennes, en terme d’ensoleillement, de températures. La tendance actuelle, c’est plutôt d’avoir des hivers doux. Alors on sème du radis en janvier, nos plants de choux semés en décembre sont repiquables mi-février et un simple P17 suffit à protéger nos petits pois. Sauf que, cette année, on fait face à une météo qui nous complique la tâche. D’abord, on a traversé une période sans soleil de plusieurs semaines de suite, ce qui est relativement inédit. À cette période, la lumière, ça change tout ! C’est plus de 10°C de différence sous serre ! Par exemple, ce matin, sous le soleil, à 11h, il faisait -1°C dehors et 11°C sous serre ! Sans soleil, les serres ne jouent pas leur rôle et tout pousse très lentement. Du coup, les plants prennent du retard par rapport aux années passées et il va falloir qu’on décale certaines de nos plantations de fin février. Mais il y a plus grave…

Des radis gelés ? On ne savait même pas que c’était possible ! (Cliquer pour agrandir)

Sous les nuages, on échappe aux gelées matinales et nos jeunes plants ne s’endurcissent pas. Du coup, lorsqu’il gèle enfin, c’est très brutal pour nos plantations, qui ne sont pas vraiment habituées au froid. Moralité, nos semis de radis ont gelé (oui, gelé !) ainsi que de nombreux plants de petits pois. Heureusement, il nous reste du plant de petits pois en motte mais pour les premiers radis de la saison, c’est cuit ! Il faut dire que la gelée de la nuit de vendredi à samedi n’a pas été timide : quasiment -10°C. Une des nuits les plus froides que j’ai connues depuis mon arrivée aux Grivauds.

-9°C en serre 2 à 8h30

Jeudi, tous les sites de météo sont unanimes : il va neiger vendredi et il y aura du verglas sur la route samedi. Dans la journée, on nous place en alerte orange. Bigre ! On décide de ne pas prendre de risque, on annule notre venue sur le marché de Vichy et on arrête de récolter. Bon, finalement, il n’a quasiment pas neigé (quelques flocons) et les routes étaient praticables (en tout cas autour de Pierrefitte). On se sent un peu bêtes mais au moins on profite d’une matinée sèche et lumineuse pour nettoyer les abords de notre plan d’eau.

Au final, on a l’impression d’avoir traversé une drôle de semaine, très chaotique et assez peu productive. Charly, de retour chez nous pour la troisième fois, en a profité pour faire avancer son rapport de stage. On désherbe mollement nos fraisiers, on prépare une nouvelle planche en serre 5, on papote longuement autour d’une tisane à la pause de 10h30… Ne vous inquiétez pas, la semaine prochaine, on aura plein de choses à vous raconter, c’est promis ! À commencer par le parage de Bob et Quenelle prévu pour mardi. N’hésitez pas à leur envoyer des mots d’encouragement, on leur transmettra.

À la semaine prochaine !

Une réponse sur “Coup de froid, coup de frein”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.