La vente à la ferme s’étoffe !

Quelques unes des tomates des Grivauds : Saint-Pierre (rouge), Earl of Edge Comb (jaune) et Alki Blue Blood (indigo).

Saviez-vous que vous pouviez aussi retrouver les légumes de vos maraîchers préférés directement sur notre ferme aux Grivauds ? Il suffit de s’inscrire à notre liste de diffusion (en nous envoyant un mail par exemple). On vous envoie ensuite la liste des légumes de la semaine  et vous venez récupérer votre commande le vendredi soir ou le samedi soir au choix.  Et depuis cette semaine, la liste s’est sérieusement étoffée ! Tomates classiques ou anciennes, aubergines, concombres, courgettes longues ou rondes, pâtissons blancs, choux blancs, salade (au choix), oignons blancs, carottes, persil et basilic. De quoi faire de jolies salades composées ou de belles tartes de légumes.

Plantation de poireaux à travers la paille

Quoi de neuf dans nos champs et nos serres ? On sème de nouveau des haricots en serre (des haricots grains cette fois-ci) et on profite d’un bout de planche libre pour planter une dernière série de basilic. Dehors, c’est le chantier des poireaux d’hiver qui fait un bond de géant ! On avoisine à présent les 8000 poireaux plantés depuis le début de la saison ; on tient le bon bout. Tout le reste a plutôt bonne allure : les betteraves ont remis de belles feuilles vertes, les céleris s’étoffent, les premiers choux d’hiver décollent.

Thomas, notre wwoofer du moment, sème les navets.

Marie-Madeleine, notre wwoofeuse de la semaine dernière, a passé le relais à Thomas, un jeune belge de Bruxelles. C’est un étudiant en philosophie intéressé par l’écologie qui a eu envie de voir concrètement comment fonctionnait une ferme agro-écologique. Ensemble, on sème des légumes d’hiver (radis, navets, rutabagas) et des haricots, on paille, on récolte les tomates, les courgettes et les haricots verts, on retire le liseron des melons… Et faisant fie de la canicule qui s’installe, il nous aide à planter les poireaux tout en gratifiant Denis de longues discussions autour de la radio (une passion qu’ils ont en commun).

Cliquez sur la photo pour voir les carottes

On avait promis de vous parler de notre dernière tentative de semis de carottes cette semaine, à la condition qu’il y ait une belle levée. Eh bien, parlons-en : la levée a été spectaculaire ! Voilà comment on a procédé cette fois-ci (on vous laisse relire l’article qu’on avait déjà consacré à notre premier semis de l’année). Comme les fois précédentes, on a semé les graines directement sur le sol et on les a recouvertes d’une fine couche de compost. Ensuite, au lieu de recouvrir la planche de paille broyée (comme on le faisait précédemment), on a paillé uniquement entre les lignes de semis, afin de laisser le compost apparent. On arrose et on patiente. Avantage de cette technique : les plantules n’ont pas besoin de traverser la paille. Inconvénients : c’est très délicat à pailler et … il n’y a pas que de la carotte qui germe dans les rangs.

À la semaine prochaine !

Cliquez les photos ci-dessous pour les agrandir et lire les légendes.

3 réponses sur “La vente à la ferme s’étoffe !”

  1. C’est cool les discussions sur le son ! Un jour, peut-être, des longues conversations à propos de composition musicale au milieu des légumes…😃

    1. Faire des choux blancs, c’est déjà pas trop mal, Cathy 😉
      Plus sérieusement, on a loupé plusieurs semis cette année et d’autres ont très bien fonctionné… On tâtonne encore beaucoup aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *