Chante, Rossignol, chante !

Verdier d’Europe mâle

Faute de chaleur, le printemps nous apporte tout de même son lot d’oiseaux et Fabrice nous fait lever la tête à chaque instant : ici, une linotte, là,un rossignol, là-bas un grimpereau, ici une fauvette à tête noire ! Alors je dégaine mon appareil photo et je profite que nos arbres n’aient pas encore beaucoup de feuilles pour ajouter un nouveau volatile à ma collection photographique. Notre coup de cœur de la semaine : un petit groupe de verdiers qui s’est laissé approcher et photographier. Dans nos serres, la vie au sol commence à devenir de nouveau passionnante : on aperçoit nos premiers grillons, nos premières coccinelles, nos premières sauterelles et aussi … un magnifique crapaud calamite (voir la galerie à la fin de l’article) !

Maxime (à droite), notre nouveau wwoofeur, immédiatement mis dans le bain (de paille).

Heureusement qu’il y a tous ces apartés naturalistes dans notre travail parce les chantiers de la semaine ne sont pas les plus rigolos… Effrayés par les prévisions météos pour la fin de semaine (à juste titre d’ailleurs), on décide d’abandonner pour le moment toutes les plantations de légumes gélifs (dont les tomates) et on se concentre sur notre plein champ. Où, concrètement, le travail consiste principalement à pailler nos planches de culture… Bon, ce qui est gratifiant, tout de même, c’est qu’on voit le champ se remplir progressivement, bande après bande. Cette semaine, par exemple, les fèves ont enfin traversé la paille, à tel point qu’on voit bien les rangs ! Ce sera bientôt le tour des oignons en bulbille, des pommes de terre et des petits pois.

Récolte de panais : Camille utilise une technique très personnelle…

Cette semaine, un nouveau wwoofeur vient compléter notre joyeuse équipe : c’est Maxime, qui nous débarque du Loiret avec déjà de sérieuses connaissances en matière de jardinage sur sol vivant (merci Ver de Terre Production !). L’occasion pour lui de passer à la pratique et de voir concrètement comment se comporte un écosystème lorsqu’on arrête de travailler son sol. Plantation, paillage, récoltes, comme toujours on essaye de lui faire «goûter» à tout. Dans le même temps, c’est la dernière semaine de Camille et Aymeric aux Grivauds. On profite au maximum de leur énergie et de leur bonne humeur, ça nous permet de surmonter joyeusement la sécheresse de ce printemps et les fortes gelées matinales…

À la semaine prochaine !

Cliquez sur les photos ci-dessous pour les agrandir et lire les légendes.

Une réponse sur “Chante, Rossignol, chante !”

  1. Comment ne suis-je pas étonnée de voir Ramsmouth utilisée comme contrainte féline ? C’est La chatte maraîchère par excellence ! Je suis certaine qu’elle en sait plus sur vos serres et tout son petit monde que vous tous réunis !! 🤣🤣🤣

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *