Semis de janvier : en route vers le printemps !

Semis de petits pois par Lucie

Certes, on n’a jamais réellement cessé de semer pendant cet hiver, notamment des salades et de la mâche. Mais, là, les choses sérieuses commencent ! Oignons nouveaux, brocolis, roquette, ça c’est du classique en janvier. Dans les nouveautés de l’année, il y a cet impressionnant semis de petits pois en mottes ! À raison d’une graine par motte, on a rempli 18 plateaux de 112 mottes ! L’idée, c’est de contourner nos problèmes de semis direct à cette période ; même avec une pré-germination, les graines sont extrêmement appétantes pour notre faune du sol, qui nous éclaircit dramatiquement le semis. Sans parler des limaces, qui viennent terminer le travail… Bref, on a souvent des bandes de petits pois faiblement remplies. Après levée, la plantation consistera à placer les mottes les unes contre les autres dans deux sillons séparés de 40cm. Pour compenser une densité plus faible que celle qui est préconisée, on a choisi une variété à plus forte croissance : le First Early May (pois à ramer, 140 cm de hauteur). L’année dernière, on avait testé cette même technique avec nos haricots à rames et le résultat avait été très convainquant. Pour terminer cette tournée des semis de la semaine, n’oublions pas notre premier semis de radis en serre. Pour le coup, la technique est très simple : on utilise les sillons tracés par des rangs de mâche après récolte et on sème en ligne (en recouvrant les graines d’un peu de compost de déchets verts). On arrose et on attend…

Chantier de réfection de notre toiture en tôle de l’appentis de la bergerie.

En dehors de ces quelques semis, la semaine a été bien occupée ! Lundi, on plante notre dernière série de mâches de l’année. Bon, jusqu’à présent, les plantations de janvier n’ont jamais donné satisfaction, mais sait-on jamais ! Ensuite, on a refait le toit en tôle de l’appentis de la bergerie. On en profite pour nettoyer, trier, ranger, jeter le cas échéant, ré-organiser notre espace de travail, etc. Le résultat est prêt pour accueillir les pluies de vendredi : pour une fois, la vente à la ferme sera préparée au sec ! Mardi, on a reçu les nouvelles serres ! Le chantier commencera la semaine prochaine, si le gel n’est pas trop fort… On continue à désherber nos fraisiers (merci, merci Lucie pour ta patience !) et on poursuit la taille des haies. Histoire de nous occuper encore un peu plus, on a reçu deux visites cette semaine : celle d’un des coordinateurs de la formation de Lucie (Cfppa du Morvan, Chateau-Chinon) jeudi, puis celle d’un groupe de stagiaires du Cfppa de Neuvy, la formation dont sont issus Lili et Clément, qu’on ne vous présente plus… Les questions fusent : on parle de Sol Vivant, d’itinéraires techniques, de biodiversité, de réchauffement des sols, etc. Comme toujours, pour nous, le message est double : à ceux qui ne connaissent que le travail du sol, on montre qu’un autre modèle est possible (nos mâches, nos salades et nos choux en font la démonstration), et à ceux qui seraient déjà tentés par cette voie, on rappelle que notre technique n’est pas une panacée et qu’elle requiert à la fois beaucoup de main d’œuvre et beaucoup de connaissances.

Pour finir la semaine en beauté, Sandrine et moi profitons d’une invitation de la LPO de Moulins pour aller faire un tour dans la réserve du Val d’Allier pour admirer les grues qui s’y sont installées pour l’hiver.

À la semaine prochaine !

2 réponses sur “Semis de janvier : en route vers le printemps !”

  1. Pour les petits pois il serait peut-être plus judicieux de semer 3 graines par motte et de les planter à15cm d’ intervalle. C est ainsi que je procede depuis quelques années avec des pois nains dans des plaques alvéolées et le résultat est au rendez-vous ! Vous pouvez venir voir, j’ habite Bourbon Lancy!
    A bientot
    Amicalement
    AlainPrevost

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *